Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
Début septembre 2006, arrivée à Addis-Abeba, capitale de l'Ethiopie. La ville est verte et pas facile à appréhender.

Début septembre 2006, arrivée à Addis-Abeba, capitale de l'Ethiopie. La ville est verte et pas facile à appréhender.

Je me balade dans la ville. Voilà le mur qui longe l'ambassade de France. Je n'ose pas aller plus loin, impressionnée par la taille des arbres.

Je me balade dans la ville. Voilà le mur qui longe l'ambassade de France. Je n'ose pas aller plus loin, impressionnée par la taille des arbres.

Des troupeaux de chèvres parcourent les rues tandis que se suivent ces taxis bleus et blancs, hérités de la période soviétique si j'ai bien tout suivi.

Des troupeaux de chèvres parcourent les rues tandis que se suivent ces taxis bleus et blancs, hérités de la période soviétique si j'ai bien tout suivi.

J'ai trouvé un fixeur. Le voilà en train d'acheter du khat, une spécialité locale.

J'ai trouvé un fixeur. Le voilà en train d'acheter du khat, une spécialité locale.

Sur le campus, des étudiantes m'apprennent que le lion est le symbole de l'Ehiopie. Nous grimpons sur un lion en pierre pour prendre des photos. De nombreux Ethiopiens ont une magnifique dentition. Est-ce dû à ces petits bâtonnets torsadés qu'ils mastiquent en guise de brossage de dents ?

Sur le campus, des étudiantes m'apprennent que le lion est le symbole de l'Ehiopie. Nous grimpons sur un lion en pierre pour prendre des photos. De nombreux Ethiopiens ont une magnifique dentition. Est-ce dû à ces petits bâtonnets torsadés qu'ils mastiquent en guise de brossage de dents ?

Thèse sur le droit islamique, ethnomusicologie, Armée française, bourse Zellidja, institution internationale, barbouzerie, conjoint exotique... il y a diverses raisons qui font qu'on se rend un jour en Ethiopie, mais une fois dans les bars les divergences tombent.

Thèse sur le droit islamique, ethnomusicologie, Armée française, bourse Zellidja, institution internationale, barbouzerie, conjoint exotique... il y a diverses raisons qui font qu'on se rend un jour en Ethiopie, mais une fois dans les bars les divergences tombent.

Sortie du dimanche à Entoto, lieu de l'ancienne capitale. Je suis nerveuse et me mordille les lèvres: erreur fatale ! Les petits piments verts du repas de midi m'arracheront des larmes de douleur.

Sortie du dimanche à Entoto, lieu de l'ancienne capitale. Je suis nerveuse et me mordille les lèvres: erreur fatale ! Les petits piments verts du repas de midi m'arracheront des larmes de douleur.

Cette femme, une Amhara, m'explique que l'impératrice avait trouvé qu'il faisait trop froid ici et avait voulu réinstaller ses pénates dans la vallée. La capitale a donc été Addis Abeba, "la nouvelle fleur".

Cette femme, une Amhara, m'explique que l'impératrice avait trouvé qu'il faisait trop froid ici et avait voulu réinstaller ses pénates dans la vallée. La capitale a donc été Addis Abeba, "la nouvelle fleur".

Pas besoin de s'enfoncer très loin dans les quartiers de la ville pour voir de la pauvreté. En rentrant de soirée, il m'arrive souvent de devoir enjamber les corps endormis sur le trottoir. Des familles entières vivent dans la rue. Il n'y a pas d'éclairage public, les rues sentent l'encens que les gens brûlent avec leurs déchets. Le soir, quand je m'endors, mes doigts sentent le berbéré, le piment rouge.

Pas besoin de s'enfoncer très loin dans les quartiers de la ville pour voir de la pauvreté. En rentrant de soirée, il m'arrive souvent de devoir enjamber les corps endormis sur le trottoir. Des familles entières vivent dans la rue. Il n'y a pas d'éclairage public, les rues sentent l'encens que les gens brûlent avec leurs déchets. Le soir, quand je m'endors, mes doigts sentent le berbéré, le piment rouge.

Dans ces conditions je me réjouis de rencontrer Tamrat, un artiste local.

Dans ces conditions je me réjouis de rencontrer Tamrat, un artiste local.

Dans le khatroom, les mecs mastiquent le khat en buvant du coca. Je m'y mets aussi et je trouve au début que le khat n'a pas de quoi fouetter un chat.

Dans le khatroom, les mecs mastiquent le khat en buvant du coca. Je m'y mets aussi et je trouve au début que le khat n'a pas de quoi fouetter un chat.

Nous sommes en septembre 2006: l'Ethiopie suit le calendrier julien, j'ai donc la joie de célébrer le passage local à l'an 1999 en compagnie d'une famille éthiopienne ! Les dates et les heures sont décalées en Ethiopie, j'en perds vite mes repères français. Je tombe malade. Mes compatriotes veilleront sur moi le temps que j'aille mieux.

Nous sommes en septembre 2006: l'Ethiopie suit le calendrier julien, j'ai donc la joie de célébrer le passage local à l'an 1999 en compagnie d'une famille éthiopienne ! Les dates et les heures sont décalées en Ethiopie, j'en perds vite mes repères français. Je tombe malade. Mes compatriotes veilleront sur moi le temps que j'aille mieux.

Une campagne contre le sida qui a cerné avec finesse toutes les composantes de la problématique.

Une campagne contre le sida qui a cerné avec finesse toutes les composantes de la problématique.

Dans la rue des bijouteries, les commerçants me laissent prendre en photo leurs croix en vitrine. Elles témoignent en particulier de la ferveur chrétienne du Nord de l'Ethiopie, une terre de l'Eglise copte (orthodoxe).

Dans la rue des bijouteries, les commerçants me laissent prendre en photo leurs croix en vitrine. Elles témoignent en particulier de la ferveur chrétienne du Nord de l'Ethiopie, une terre de l'Eglise copte (orthodoxe).

Une rue d'Addis Abeba. Un jour, je tombe dans un traquenard. Des "étudiantes" veulent me montrer leurs danses traditionnelles. En réalité elles veulent m'extorquer des sous en se faisant inviter à 15 au bar en commandant des boissons horriblement chères sans me demander mon avis. Malheureusement je n'ai que 50 birrs sur moi. L'extorsion ne va donc pas bien loin, mais elles me supplient de revenir payer la facture plus tard, sinon, elles seront frappées, et elles n'ont que du dentifrice pour soigner d'éventuelles blessures... je n'ai plus du tout d'argent sur moi et je ne sais pas comment je vais rentrer à ma chambre. Je pars sans demander mon reste.

Une rue d'Addis Abeba. Un jour, je tombe dans un traquenard. Des "étudiantes" veulent me montrer leurs danses traditionnelles. En réalité elles veulent m'extorquer des sous en se faisant inviter à 15 au bar en commandant des boissons horriblement chères sans me demander mon avis. Malheureusement je n'ai que 50 birrs sur moi. L'extorsion ne va donc pas bien loin, mais elles me supplient de revenir payer la facture plus tard, sinon, elles seront frappées, et elles n'ont que du dentifrice pour soigner d'éventuelles blessures... je n'ai plus du tout d'argent sur moi et je ne sais pas comment je vais rentrer à ma chambre. Je pars sans demander mon reste.

Voilà où je loge au début, le centre d'études franco-éthiopiennes. Et c'est parti pour l'Est éthiopien.

Voilà où je loge au début, le centre d'études franco-éthiopiennes. Et c'est parti pour l'Est éthiopien.

Après une dizaine d'heures de bus me voilà à Dire Dawa. Il fait au moins 15°C de plus. Des inondations viennent d'avoir lieu et ont tout emporté sur leur passage.

Après une dizaine d'heures de bus me voilà à Dire Dawa. Il fait au moins 15°C de plus. Des inondations viennent d'avoir lieu et ont tout emporté sur leur passage.

La ville a connu la présence de colons français au début du XXème siècle.

La ville a connu la présence de colons français au début du XXème siècle.

Ils ont construit un chemin de fer reliant Addis Abeba à Djibouti.

Ils ont construit un chemin de fer reliant Addis Abeba à Djibouti.

Une maison somalie, les Somalis étant une puissante ethnie d'Afrique de l'Est.

Une maison somalie, les Somalis étant une puissante ethnie d'Afrique de l'Est.

Je deviens paranoïaque suite aux mises en scène, parfois très élaborées, qu'organisent certaines personnes dans le but de trouver de l'argent. Cette jeune femme me semble de confiance, et heureusement, cette impression se confirme. Elle me donne toutes les infos utiles sur Dire Dawa.

Je deviens paranoïaque suite aux mises en scène, parfois très élaborées, qu'organisent certaines personnes dans le but de trouver de l'argent. Cette jeune femme me semble de confiance, et heureusement, cette impression se confirme. Elle me donne toutes les infos utiles sur Dire Dawa.

Des femmes m'invitent à la cérémonie du café chez elles. Les grains de café sont torréfiés sur place, dégageant une odeur puissante et engourdissante. Je me sens bien, ma paranoïa baisse d'un cran.

Des femmes m'invitent à la cérémonie du café chez elles. Les grains de café sont torréfiés sur place, dégageant une odeur puissante et engourdissante. Je me sens bien, ma paranoïa baisse d'un cran.

Une mosquée à Dire Dawa. Etrange Ethiopie, ta dureté se mêle à la magie que tu m'inspires et à ce puissant attachement que tu sais faire naître chez les voyageurs.

Une mosquée à Dire Dawa. Etrange Ethiopie, ta dureté se mêle à la magie que tu m'inspires et à ce puissant attachement que tu sais faire naître chez les voyageurs.

Photos de voyage en Ethiopie (2006)
La ville s'assoupit entre midi et seize heures, occupée à khater.

La ville s'assoupit entre midi et seize heures, occupée à khater.

Je décide d'aller passer "deux ou trois jours" à Harar. Dans cette ville d'altitude, il y a des aigles. Les gens lancent des petits morceaux de viande pour que je puisse les prendre en photo en plein vol. C'est la première fois que j'en vois.

Je décide d'aller passer "deux ou trois jours" à Harar. Dans cette ville d'altitude, il y a des aigles. Les gens lancent des petits morceaux de viande pour que je puisse les prendre en photo en plein vol. C'est la première fois que j'en vois.

Je vois une pauvreté extrême et ma gorge se serre. De tous, tous petits enfants viennent tirer sur ma manche en me disant "farenji, money". Quand je pense être arrivée au degré le plus bas de misère que j'ai rencontré, je tombe immanquablement plus bas un peu plus tard.

Je vois une pauvreté extrême et ma gorge se serre. De tous, tous petits enfants viennent tirer sur ma manche en me disant "farenji, money". Quand je pense être arrivée au degré le plus bas de misère que j'ai rencontré, je tombe immanquablement plus bas un peu plus tard.

Une église orthodoxe à Harar. Musulmans majoritaires et chrétiens cultivent de bonnes relations, s'invitant les uns chez les autres lors des fêtes religieuses.

Une église orthodoxe à Harar. Musulmans majoritaires et chrétiens cultivent de bonnes relations, s'invitant les uns chez les autres lors des fêtes religieuses.

Photos de voyage en Ethiopie (2006)
Photos de voyage en Ethiopie (2006)
Les hyènes se baladent autour de la ville. On me raconte qu'elles font un travail d'éboueurs en emportant les carcasses d'animaux, mais aussi, parfois, les restes humains... elles se faufilent, parait-il, derrière les murs aveugles, où elles côtoient des revenants et des saints dans une sorte de monde intermédiaire paranormal.

Les hyènes se baladent autour de la ville. On me raconte qu'elles font un travail d'éboueurs en emportant les carcasses d'animaux, mais aussi, parfois, les restes humains... elles se faufilent, parait-il, derrière les murs aveugles, où elles côtoient des revenants et des saints dans une sorte de monde intermédiaire paranormal.

Les hyènes sont d'ailleurs devenues une attraction touristique. Parfois, je vois des chiens trois fois plus petits qu'elles leur courir après. Leur ricanement me rappelle certains profs de Science-Po. Mais une hyène vraiment affamée peut attaquer un humain, parait-il, et n'aurait aucune peine à lui arracher un bras.

Les hyènes sont d'ailleurs devenues une attraction touristique. Parfois, je vois des chiens trois fois plus petits qu'elles leur courir après. Leur ricanement me rappelle certains profs de Science-Po. Mais une hyène vraiment affamée peut attaquer un humain, parait-il, et n'aurait aucune peine à lui arracher un bras.

Le marché de Harar (construit par les Italiens, qui ont occupé l'Ethiopie pendant 15 ans).

Le marché de Harar (construit par les Italiens, qui ont occupé l'Ethiopie pendant 15 ans).

Gracile, fière Ethiopie, tu me sembles parfois inaccessible dans ta complexité, ta profondeur et ta différence.

Gracile, fière Ethiopie, tu me sembles parfois inaccessible dans ta complexité, ta profondeur et ta différence.

Dans une des ruelles tortueuses de cette ville vieille de mille ans.

Dans une des ruelles tortueuses de cette ville vieille de mille ans.

Je dois prouver à l'association Zellidja que j'étais sur place, alors me voilà, devant l'enceinte de la vieille ville.

Je dois prouver à l'association Zellidja que j'étais sur place, alors me voilà, devant l'enceinte de la vieille ville.

Les Indiens, qui ont longtemps commercé avec Harar, ont influencé notamment l'architecture.

Les Indiens, qui ont longtemps commercé avec Harar, ont influencé notamment l'architecture.

Le cabinet du guérisseur.

Le cabinet du guérisseur.

Arthur Rimbaud n'a pas vécu dans la maison Rimbaud. Sa maison originale a été détruite, en plus je suis sûre que le type était du genre à déménager 15 fois en deux ans sans tambour ni trompette.

Arthur Rimbaud n'a pas vécu dans la maison Rimbaud. Sa maison originale a été détruite, en plus je suis sûre que le type était du genre à déménager 15 fois en deux ans sans tambour ni trompette.

Photos de voyage en Ethiopie (2006)
C'est le ramadan. Pour manger à Harar, terre d'Islam, il faut donc attendre la tombée de la nuit. Les vaches sont menées à travers les ruelles de la ville en pleine nuit pour aller à l'abattoir.

C'est le ramadan. Pour manger à Harar, terre d'Islam, il faut donc attendre la tombée de la nuit. Les vaches sont menées à travers les ruelles de la ville en pleine nuit pour aller à l'abattoir.

Pendant la journée.

Pendant la journée.

Je commence à avoir vraiment faim. Le narguilé me calme un peu, la musique psalmodique me plonge dans un état second.

Je commence à avoir vraiment faim. Le narguilé me calme un peu, la musique psalmodique me plonge dans un état second.

Et voilà ce qu'on peut faire avec de la peinture et du béton.

Et voilà ce qu'on peut faire avec de la peinture et du béton.

La porte Asmaddin, l'une des cinq portes de Harar (cinq, comme les piliers de l'islam).

La porte Asmaddin, l'une des cinq portes de Harar (cinq, comme les piliers de l'islam).

Je tiens consciencieusement mon journal de bord.

Je tiens consciencieusement mon journal de bord.

Les rickshaws, héritage indien. Ne pas les payer un prix exhorbitant est une bataille de tous les instants. Ou alors, il faut marcher.

Les rickshaws, héritage indien. Ne pas les payer un prix exhorbitant est une bataille de tous les instants. Ou alors, il faut marcher.

Grandeur et couleur.

Grandeur et couleur.

Photos de voyage en Ethiopie (2006)
Eeeet je me fais choper en train de prendre une photo.

Eeeet je me fais choper en train de prendre une photo.

Torpeur et chatoiements.

Torpeur et chatoiements.

J'ai le droit d'essayer ces magnifiques bijoux ! La classe !

J'ai le droit d'essayer ces magnifiques bijoux ! La classe !

Chez la tatoueuse

Chez la tatoueuse

Pendant

Pendant

Après (intérieur)

Après (intérieur)

Après (extérieur)

Après (extérieur)

Photos de voyage en Ethiopie (2006)
La banque de khat vue de haut. J'ai entendu dire que l'Ethiopie exportait chaque jour un avion de khat vers Djibouti, où il est très attendu.

La banque de khat vue de haut. J'ai entendu dire que l'Ethiopie exportait chaque jour un avion de khat vers Djibouti, où il est très attendu.

Je serai finalement restée dix jours dans cette ville envoûtante.

Je serai finalement restée dix jours dans cette ville envoûtante.

Retour à Addis: j'en peux plus, il me faut quelque chose d'occidental pour reprendre contact avec mes repères. La demi-mesure n'existant pas, je vais au Sheraton prendre un verre.

Retour à Addis: j'en peux plus, il me faut quelque chose d'occidental pour reprendre contact avec mes repères. La demi-mesure n'existant pas, je vais au Sheraton prendre un verre.

Tamrat m'accueille avec chaleur. Je lui apprends qu'à mon retour de voyage je vais fêter l'anniversaire de ma soeur, alors il lui confectionne une petite carte. Merci Tamrat !

Tamrat m'accueille avec chaleur. Je lui apprends qu'à mon retour de voyage je vais fêter l'anniversaire de ma soeur, alors il lui confectionne une petite carte. Merci Tamrat !

Fin octobre 2006: j'y suis arrivée ! Je suis revenue !!! Ouf qu'elle est douce la vie en Europe ! Je dois reprendre au moins 5 kilos, me rabibocher avec les études, trouver un stage, et surtout savourer ma chance de ne pas vivre dans la misère.

Fin octobre 2006: j'y suis arrivée ! Je suis revenue !!! Ouf qu'elle est douce la vie en Europe ! Je dois reprendre au moins 5 kilos, me rabibocher avec les études, trouver un stage, et surtout savourer ma chance de ne pas vivre dans la misère.

Addis-Abeba aujourd'hui.

Addis-Abeba aujourd'hui.

Partager cette page

Repost 0
Published by Léonie

Présentation

  • : Mes jours agités, blog de Léonie
  • Mes jours agités, blog de Léonie
  • : Voyages, recherches, photos, dessins. Pour tout commentaire, question, compliment, critique ou reprise de contenu, merci de me contacter directement.
  • Contact

Recherche